logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Archives > Démocratie locale > 2013-2015 > Contrat de ville, c’est signé Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Contrat de ville, c’est signé

Le 10 juillet à la Maison de quartier du Centre-ville - Gagarine, vingt-quatre acteurs institutionnels ont signé le contrat de ville Seine-Amont. Piloté par l’État et la communauté d’agglomération Seine-Amont, ce contrat cible politiques sociales et urbaines pour neuf quartiers prioritaires, dont quatre à Ivry.

284-ACTU-2-site-Contrat-de-ville--credit-David-Merle

« Alors que se met en place le cadre hyper centralisateur du Grand Paris, le contrat de ville Seine-Amont se place dans une démarche d’action pour le mieux vivre ensemble », a estimé le maire Philippe Bouyssou dans son discours introductif le 10 juillet dernier à la Maison de quartier du Centre-ville - Gagarine. Même analyse pour Jean-Claude Kennedy, son homologue de Vitry : « L’intérêt du pilotage du contrat de ville par la communauté d’agglomération et l’État c’est qu’il permet un travail cohérent et à la bonne échelle. »

Le contrat de ville, tel qu’il a été mis en place par la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, est un outil permettant de conduire des actions concertées en faveur des quartiers les plus défavorisés d’un territoire. Il associe Villes, agglomération, Département, Région, État, des institutions telles que l’Éducation nationale, l’agence régionale de santé ou Pôle emploi mais aussi des associations. C’est entre tous ces acteurs qu’un travail partenarial s’est engagé pendant six mois pour identifier les enjeux sur lesquels travailler pour neuf quartiers prioritaires et cinq dits « de veille » à Ivry, Vitry et Choisy.

À Ivry, les quatre quartiers sont Gagarine-Truillot, Pierre et Marie Curie, Ivry-Port et Monmousseau. Le contrat qui court de 2015 à 2020 s’appuie sur trois axes : développement économique et emploi ; cadre de vie et rénovation urbaine ; cohésion sociale (éducation, citoyenneté, santé, tranquillité publique…). Signé par vingt-quatre acteurs institutionnels, le contrat de ville Seine-Amont va maintenant entrer dans une phase opérationnelle.

Avant de signer, le préfet du Val-de-Marne, Thierry Leleu, a lancé : « Quand on est tous ensemble ici, on fait de la République et c’est très bien. » A suivre…

Thomas Portier

En savoir plus 

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • 4
  • H
  • T
  • Z
  • 9
  • W
  • K
  • 5

*Champs obligatoires