logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Intimes séismes Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Intimes séismes

En résidence au théâtre Antoine Vitez, Mickaël Dusautoy adapte deux nouvelles de Murakami, tiré du recueil « Après le tremblement de terre». Façon d’interroger nos fêlures intimes et l’angoisse existentielle du temps qui passe.

Culture

Intimes séismes© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex BonnemaisonL’adaptation des deux nouvelles de Murakami insiste sur la porosité entre le fantastique et le réel (image de répétition).

«De toute façon, ce violent combat s’est déroulé dans votre imagination. C’est cela en fait notre champ de bataille. C’est là que nous sommes vainqueurs, et c’est là que nous subissons nos défaites.» Celle qui parle ainsi et disserte sur le sens de la vie est une intrépide grenouille, personnage principal de la nouvelle Superfrog sauve Tokyo. Murakami puise dans le rêve et la puissance de l’inconscient une foisonnante matière narrative. L’auteur japonais en a même fait un de ses principaux leitmotivs.

Écrit en écho au séisme de Kobé (1995), Après le tremblement de terre est une suite d’une dizaine de nouvelles qui résonnent les unes entre elles et peuvent se lire comme un roman. À travers le destin de personnages épargnés par le séisme mais tous terriblement esseulés, Murakami tente d’exorciser un trauma collectif autant qu’il s’interroge sur les fourvoiements d’une société nippone en proie au consumérisme et à l’individualisme. «À l’époque, Murakami revient de plusieurs années d’exil aux États-Unis, une société qui lui semblait alors moins oppressante que le Japon, explique Mickaël Dusautoy, metteur en scène. Avec ces quelques nouvelles, Murakami nous installe face à nos doutes et esquisse la question suivante: comment faire société?»

Abyme

Pour son adaptation, Mickaël Dusautoy a choisi deux nouvelles: Superfrog sauve Tokyo, l’histoire d’une batracienne pas comme les autres qui sort de sa torpeur un petit bureaucrate d’une quarantaine d’années, célibataire et sans famille, pour aller sauver la capitale japonaise d’un terrible séisme. Et Galette au miel, celle d’un écrivain sensible et mélancolique, épris depuis ses années universitaires de sa meilleure amie, elle-même en couple avec…son meilleur ami. Soit donc une mise en abyme du processus de création et d’écriture, tout comme une mise en scène du pas de deux entre l’amitié et l’amour.

«J’ai décidé de fondre les deux nouvelles, de les interpénétrer, détaille Mickaël Dusautoy. Chaque comédien est donc amené à jouer deux, voire trois personnages. Ce dédoublement met en valeur la part complexe de chacun d’entre nous.» Un parti pris de mise en scène renforcé par l’utilisation de la vidéo (mapping, incrustation en direct, etc.) et du son. Des dispositifs fidèles à l’atmosphère des deux nouvelles, qui voguent entre réalisme et fantastique. «Finalement, ce que je trouve touchant avec Murakami, c’est qu’il ne tombe jamais dans le didactisme. Chacun voit dans ses nouvelles ce qu’il veut y voir, au regard de sa sensibilité. C’est aussi ma façon d’envisager le théâtre.»

Florian Guéguen

Après le tremblement de terre de Haruki Murakami, les 20 et 27 janvier à 17h, le 23 à 20h au théâtre Antoine Vite: 1 rue Simon Dereure. 01 46 70 21 55.
Le 20 janvier, séance en audiodescription.

En partenariat avec le Centre dramatique national du Val-de-Marne-Théâtre des quartiers d’Ivry.

Tarif pour les Ivryens: 15€ (6€ pour les enfants jusqu’à 16 ans). Durée: 1h30.

Infos et réservations

Intimes séismes

  • 01-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    Les décors de la pièce Après le tremblement de terre sont réalisés grâce à la technique du mapping qui permet de passer d’une réalité à l’autre en un clin d’œil.
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison
  • 02-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison
  • 03-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    Les deux nouvelles de Murakami interrogent les turpitudes d’une société en proie à la surconsommation.
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison
  • 04-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    Mickaël Dusautoy, metteur en scène, est en résidence au théâtre Antoine Vitez pour trois ans avec le Collectif Quatre Ailes.
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison
  • 05-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison
  • 06-Murakami-1024-credit-Alex_Bonnemaison-201801.jpg
    La mise en scène utilise également un hologramme afin de faire vivre Crapaudin, grenouille salvatrice.
    © Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • R
  • U
  • R
  • P
  • D
  • 1
  • Y
  • 8

*Champs obligatoires