logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Une journée «sans Département» Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Une journée «sans Département»

Alors que le gouvernement nourrit le projet de supprimer les départements de la petite couronne, le Val-de-Marne se mobilise. Le 7 février, l’ensemble de ses services (PMI, crèches, plateforme téléphonique, sites Internet…) et lieux recevant du public seront fermés. Un grand rassemblement se tiendra ce jour-là à partir de 11h devant la Préfecture.

Démocratie locale

Une journée «sans Département»

«Pourquoi détruire ce qui fonctionne bien, interroge Christian Favier, président du Conseil département du Val-de-Marne, au profit d’institutions métropolitaines et technocratiques?»

Le gouvernement envisage de faire disparaître de la carte le Département du Val-de-Marne. Les appels à la mobilisation se font de plus en plus nombreux. Plus de 35 000 signatures ont été recueillies sur la pétition du Val-de-Marne. Le 11 janvier dernier, les présidents des conseils départementaux de la petite et grande couronne avec le soutien du président du Sénat et de la Région ont affirmé d’une même voix l’utilité des Départements.

«Une telle perspective, ajoute Christian Favier, remettrait en cause des actions propres au Val-de-Marne : la mise à disposition d’un ordinateur portable pour chaque collégien, le remboursement de 50 % de la carte Imagine R, le forfait Améthyste pour tous les retraités, les parcs départementaux, les crèches, l’aide au logement social…»

Le 7 février, les services départementaux dans le Val-de-Marne, comme ceux de toute l’Île-de-France, seront fermés.

Claude Bardavid

Non à la suppression des services publics départementaux ! Signez la pétition

Ivry solidaire

Mardi 30 janvier, en fin de journée, à l’appel du maire Philippe Bouyssou, 250 agents municipaux se sont rassemblés dans le hall de l’hôtel de ville.
Le maire a invité le personnel communal à se mobiliser aux côtés des agents du Département contre la suppression de services publics utiles quotidiennement aux citoyens.
Cet appel a reçu le soutien des organisations syndicales CGT et FSU hostiles aux réformes territoriales successives qui contribuent à la dégradation des conditions de travail du personnel et à la casse des services publics.
Un préavis de grève a été déposé pour le 7 février afin de permettre aux agents de participer au rassemblement organisé le même jour devant la Préfecture de Créteil.

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères et les 1 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • L
  • 5
  • F
  • K
  • T
  • Z
  • T
  • X

*Champs obligatoires