logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > La municipalité s’engage Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

La municipalité s’engage

Point d’orgue des Assises de la Ville «Ivry et moi», la soirée des engagements a rassemblé plus de 500 Ivryens le 2 février à la Manufacture des Œillets. L’équipe municipale a pris des engagements sur sept thématiques : le logement, le centre Jeanne Hachette, la propreté, les incivilités, Ivry Confluences, la jeunesse, la démocratie, le devenir de l’usine du Syctom a également été annoncé. Dans son discours de conclusion, le maire a lancé la réalisation d’un grand document d’orientation «Vers Ivry 2030».

Démocratie locale

La municipalité s’engage© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Frédéric Iriarte

«Le but du jeu ce soir, c’est d’essayer de répondre au mieux aux questions et aux contributions qui ont été portées par les habitants au cours des treize rencontres publiques et trois ateliers des Assises», a déclaré le maire Philippe Bouyssou devant la grande halle comble de la Manufacture des Œillets ce 2 février. Plus de 500 Ivryens se sont déplacés pour cette soirée des engagements, point d’orgue des Assises de la Ville «Ivry et moi» qui se sont déroulées du 7 novembre au 9 décembre 2017. «Nous avons eu la chance d’avoir des échanges très sincères avec les habitants. Beaucoup ont exprimé leur attachement à leur ville, d’autres leurs inquiétudes face à des réformes comme celle du Grand Paris. Parfois, nous avons senti de la colère dans les propos de certains, a commenté l’adjointe au maire Séverine Peter, membre du comité de pilotage des Assises. Mais nous l’avons dit dès le départ : nous ne pourrons pas répondre à tout, soit parce que certains sujets ne dépendent pas des compétences de la commune, soit parce que nous n’en avons pas les moyens. Mais cette démarche nous a permis de réinterroger nos priorités pour la fin du mandat.»

Six citoyens - désignés comme grands témoins des ateliers de décembre - ont fait part des propositions des habitants. «Plutôt que de râler chacun dans son coin, nous nous sommes aperçus que nous pouvions râler ensemble, a déclaré en souriant Claude Dauguet, l’un des grands témoins. Je félicite le maire de nous avoir permis de nous exprimer. Maintenant, il faut que cela soit suivi d’effets.» Christelle Pavillon qui participait à l’atelier «Quel modèle de ville pour demain?» a notamment proposé de « travailler à un cadre de vie agréable et de mener des actions contre toutes les pollutions avec la mise en place d’un observatoire dédié.»

«Nous avons travaillé à une proposition que nous avons intitulé "Un cœur de ville qui unifie et irrigue les autres quartiers"», a énoncé Jean-Daniel Jox. Une proposition complétée par Paul Ravaux: «Pour redynamiser le centre-ville, nous proposons l’installation de commerces en direction des jeunes.»

C’est une vingtaine de propositions qui ont ainsi été présentées. Aussi variées que «Favoriser la rencontre avec le monde professionnel dès le plus jeune âge», «Rendre la ville plus verte: des jardins pédagogiques dans les écoles et des jardins partagés» ou «Créer un site Internet pour la participation des habitant-e-s».

Membre lui aussi du comité de pilotage, l’adjoint au maire Mehdy Belabbas a ainsi commenté cette séquence: «Des propositions intéressantes ont été formulées à l’issue des ateliers. Certains sujets n’ont cependant pas beaucoup été abordés lors de ces réunions mais ce n’est pas pour cela que nous n’y travaillons pas au quotidien. Sur la culture, sur le sport, sur la solidarité, les services publics que nous défendons sont en première ligne. Certaines propositions comme celles formulées pour la jeunesse font écho à des projets que nous portons depuis le début de ce mandat.»

Huit engagements

Par deux, les élus sont alors venus à la tribune présenter les engagements de la municipalité pour la fin du mandat. Des engagements qui couvrent les thématiques suivantes: donner plus de transparence aux attributions de logements, redynamiser le centre Jeanne Hachette, rendre la ville plus propre, verbaliser les incivilités, réorienter Ivry Confluences, soutenir les jeunes, développer la démocratie et la citoyenneté.

Dans son discours de conclusion, Philippe Bouyssou a également pris l’engagement d’ouvrir un nouveau débat sur le devenir de l’usine de traitement des déchets du Syctom. «Dans les prochaines semaines va être organisée une table ronde contradictoire, retransmise sur les réseaux sociaux, entre les détracteurs du projet et les techniciens du Syctom.» (lire le détail des engagements dans l’encadré ci-dessous).

Le maire a également lancé la réalisation d’un grand document d’orientation « Vers Ivry 2030 ». «La proposition qui vous est faite pour l’écriture de ce document, c’est d’ouvrir quatre chantiers, quatre chapitres pour l’avenir d’Ivry, qui de mon point de vue résonnent avec ce que vous avez exprimé lors des Assises.» Il s’agit de «porter les transformations urbaines, sociales et environnementales pour et par les habitant.e.s», «construire un service public porteur d’émancipation et d’accès aux droits», «agir contre l’exclusion et la marginalisation d’une partie des habitant-e-s et favoriser leur inclusion dans la ville», «franchir un nouveau cap en matière de démocratie et de citoyenneté».

«Nous avons cinq mois d’ici juin pour organiser ce travail, faire des allers-retours réguliers avec la population et mettre en mouvement l’ensemble des membres de la majorité dans les champs de compétence qui sont les leurs», a fixé Philippe Bouyssou.

Avant que le groupe Alliance K conclue en musique la soirée, le maire a cité l’essayiste canadienne Naomi Klein pour qui «L'une des armes du néolibéralisme consiste à déclarer la guerre à l'imagination en faisant croire qu'il n'y a pas d'alternative, qu'on est parvenu à la fin de l'histoire. Il faut changer de paradigme». «Oui, changer de paradigme, c’est bien là l’enjeu, le défi que nous allons relever ensemble, à notre échelle ivryenne, a déclaré Philippe Bouyssou. Car il n’y a pas de fatalité, il n’y a pas, il n’y a jamais eu de page écrite à l’avance dans l’histoire de notre ville!»

Thomas Portier

Lire le supplément d’Ivry ma ville présentant l’ensemble des engagements de la municipalité.

Les engagements

•    Logement: transparence, démocratie, solidarité
-    Informer sur le nouveau système d’attribution des logements par cotation ;
-    Mettre en place une conférence des bailleurs sociaux pour harmoniser les pratiques ;
-    Organiser les Assises des locataires du logement social.

•    Rénovation du centre Jeanne hachette: place au projet!
-    Conforter la partie commerciale entre le métro et la rampe d’accès ;
-    Regrouper dans le centre Jeanne Hachette les services municipaux accueillant du public ;
-    Lancer un appel à projets d’économie sociale et solidaire pour l’utilisation temporaire des locaux vacants ;
-    Fermer certaines parties du centre la nuit.

•    Une ville et des espaces publics propres
-    Amplifier et réorganiser les moyens municipaux de nettoiement ;
-    Mobiliser les habitants, quartier par quartier, avec l’appui des élu-e-s délégué-e-s de quartier et l’aide des agents municipaux.

•    La verbalisation des incivilités dans l’espace public

-    Engager une expérimentation pour rendre efficace la verbalisation des incivilités (dépôts sauvages, affichage non règlementé, non utilisation des conteneurs ou des espaces dédiés aux ordures ménagères...).

•    Projet Ivry Confluences : moins minéral, avec plus d’espaces de vie
-    Créer un espace vert public impasse Prudhon ;
-    Réorienter la conception des espaces publics du projet ;
-    Mieux coordonner les chantiers et l’information aux riverains ;
-    Réaliser dans les halles Rigaud/Gambetta un équipement public de citoyenneté ;
-    Augmenter les places de stationnement dans les programmes de logements à réaliser.

•    Accompagner les jeunes Ivryen-ne-s vers leur réussite individuelle et collective

-    Mettre en place dès 2018, le fond de dotation Ivry Motiv, des entreprises pour les jeunes Ivryens ;
-    Réaliser un accompagnement efficace pour la recherche des stages de 3ème, avec l’aide du Point Information Jeunesse ;
-    Renforcer le dispositif Coreus (contrat de réussite solidaire) qui a déjà accompagné plus de 400 jeunes ;
-    Dédier une mission du centre communal d’action sociale (CCAS) à la lutte contre la précarité des jeunes.

•    La démocratie au cœur!
-    Les comités de quartier, la coopérative citoyenne : véritables acteurs de la participation citoyenne locale ;
-    Refonder l’Espace Gérard Philipe comme lieu pivot de la démocratie ivryenne ;
-    Dynamiser les lieux de rencontres et de convivialité, tels que les fêtes de quartier ;
-    Une information municipale plus réactive et plus accessible ;
-    Les associations: plus que jamais piliers de la vie locale et de l’engagement bénévole.

•    L’usine du Syctom en débat
- Ouverture dans les semaines à venir d’une table ronde contradictoire et retransmise sur les réseaux sociaux entre les détracteurs du projet de reconstruction de l’usine de traitement des déchets et les techniciens du Syctom qui portent ce projet.

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • U
  • I
  • 6
  • H
  • 5
  • X
  • Z
  • P

*Champs obligatoires