logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Esprit, aimes-tu l’art ? Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Esprit, aimes-tu l’art ?

Le centre d’art contemporain d’Ivry ne manque pas d’esprits. Jusqu’au 25 mars 2018, Louise Hervé et Chloé Maillet y exposent une œuvre aussi politique que spirituelle.

Culture

Esprit, aimes-tu l’art ?© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Alex BonnemaisonLe gilet de la communauté des saint-simoniens, ici portée par Julija Steponaityte pour la performance «Larry», ne pouvait qu’être boutonné par un tiers…

L’image et la magie forment un anagramme vieux comme le monde. Entre accrochage de tableaux spirites «réalisés sous la conduite d’esprits et d’entités extraterrestres», performances didactiques et projections de science-fiction onirique, Louise Hervé et Chloé Maillet manient l’humour avec une rigueur historienne. L’une vient de l’art, l’autre de l’anthropologie, les deux mêlent recherche universitaire et amour du cinéma populaire (péplum, SF, horreur…) à bien d’autres tiroirs entrouverts, sur le champ politique et social notamment.

« L’approche artistique nous permet de créer des ponts, de faire des liens, comme entre Pythagore et les péplums italiens, explique Chloé Maillet qui, avec sa complice, a déjà foulé les 300 m2 du Crédac pour l’expo collective L’Homme de Vitruve en 2012. Les projets se génèrent les uns les autres, des champs de recherche s’ouvrent, et les performances sont des morceaux arrêtés de cette recherche, un laboratoire d’expérimentation des idées.»

Tatamis féministes

La dernière escale en date de cette exploration au long cours a pour titre L’Iguane, et prolonge les intrigants liens entre spiritisme et socialisme reliant déjà leurs œuvres sur les saint-simoniens et les fouriéristes du XIXe siècle.

«L’humour est le fil conducteur de notre travail, car c’est une façon dynamique de s’intéresser. Et ce qui nous intéresse, c’est le collectif, questionner les avantages et difficultés de vivre en communauté, de travailler hors d’un contexte individualiste, clarifie Chloé Millet. Les saint-simoniens, mouvement au départ mixte et égalitaire, ont été évacués de l’histoire de la gauche. Quant aux fouriéristes, désespérés par l’échec de la révolution de 1848, ils se sont tournés vers le spiritisme… Et le premier esprit qui se serait manifesté est celui de Pythagore.»

Outre esprits extraterrestres, communautés socialistes et athlète mathématicien (Pythagore remporta les JO par deux fois), le duo convoque aussi les cadeaux du fan-club de Maurice Thorez ou les suffragettes anglaises et leur usage du ju-jitsu contre la police. Des bords du Styx aux tatamis féministes, la rêverie appelle à l’utopie.

Daniel Paris-Clavel

L’Iguane, exposition anthologique de Louise Hervé et Chloé Maillet, jusqu’au 25 mars au Crédac: 1 place Pierre Gosnat. Performances tous les week-ends.

En savoir plus

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • T
  • 6
  • S
  • 9
  • 6
  • B
  • G
  • Q

*Champs obligatoires