logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Heures d’anti-discrimination à Politzer Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Heures d’anti-discrimination à Politzer

Les élèves de la classe de 5ème5 s’improvisent journalistes et passent au crible les discriminations lors de leur cours d’enseignement moral et civique, en compagnie de leur professeur Tristan Castanier. Une manière originale et engageante d’aborder des questions complexes.

Enfance-jeunesse

Heures d’anti-discrimination à Politzer© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Frédéric IriarteLes cinquièmes à l’école de la tolérance le 21 mars dernier avec Tristan Castanier, leur professeur d’histoire et d’enseignement moral et civique.

« Des êtres humains, une seule humanité » : Nour a inscrit en lettres capitales sur une feuille le titre que sa tablée a choisi pour leur article sur les discriminations. Ce mercredi 21 mars,  la 5ème5 du collège Pulitzer s’adonne dans la bonne humeur à un brainstorming sur le thème des discriminations.

Tristan Castanier, leur professeur d’histoire et d’enseignement moral et civique (EMC), les accompagne dans leur réflexion. « La discrimination c’est quand quelqu’un est mis à l’écart » affirme Paco. « Elle peut être liée à la couleur de peau, à la religion, au patronyme, au sexe et à l’apparence physique ou à un handicap » enchaine Louisiana. « Pour certaines discriminations, c’est 45 000 euros d’amende et trois ans de prison ! » rappelle le petit groupe en cœur.

La discrimination est l’un des thèmes inscrits au programme d’EMC au collège. Pour l’aborder, Tristan Castanier a choisi de mener un atelier pédagogique plutôt que des cours magistraux. « Il faut redonner du sens aux thèmes abordés dans les programmes scolaires, cela permet aux enfants de mieux se les approprier et de faire le lien entre ce que l’on apprend en classe et l’espace public » explique le professeur.

Humanités

Son objectif : identifier et dénoncer les discriminations ; déconstruire le concept de race et travailler à des définitions humanistes de l’identité, de la culture, de la religion et des mœurs. En outre, la discrimination n’est pas un thème étranger à ses collégiens qui répondent souvent par l’affirmative lorsqu’on leur demande s’ils sont parfois victimes de discriminations ou s’ils en commettent !

Au programme officieux des jours d’école: jeux de mots répétés et désobligeants avec les noms et prénoms, qualificatifs racistes ou dénigrants, insultes à propos du physique...Les enfants ne se font pas de cadeau entre eux rapportent ces jeunes collégiens ! Et comme Karam le remarque, « Si quelqu’un est discriminé alors c’est comme un cycle infini, il va aller discriminer à son tour ! » Son voisin Bilal estime que la laïcité est un bon rempart contre les discriminations. Il rappelle aussi le slogan de son groupe : l’intention (comprendre l’attention) plus que la discrimination ! Souhaitons qu’ils en fassent bon usage à la récré.

Émilie Marsaud

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 1 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • 1
  • X
  • U
  • R
  • J
  • F
  • 1
  • J

*Champs obligatoires