logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Une usine, des débats Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Une usine, des débats

La reconstruction de l’usine de traitement des déchets du Syctom va faire l’objet d’une enquête publique et d’un débat contradictoire.

Cadre de vie

Une usine, des débats© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Frédéric Iriarte

C’était une demande de longue date de la municipalité. Elle aura finalement été honorée le 26 avril dernier. Ce jour-là, le maire, Philippe Bouyssou, était reçu au ministère de la Transition écologique et solidaire. La question posée par le premier édile était simple : l’État est-il disposé à soutenir la Ville d’Ivry dans sa volonté d’organiser un débat contradictoire sur l’avenir du Syctom ? La réponse aura été tout aussi claire : oui, l’État appuiera bien la démarche. Une prise de position rendue d’autant plus pressante depuis le mois de mars, et la publication de l’avis par la Haute autorité environnementale sur la reconstruction de l’usine. S’il avalise bien la nécessité d’incinérer, le document vient néanmoins interroger la taille du projet et sa comptabilité avec la loi de transition énergétique.

Contradiction

Contesté localement et jusque dans la majorité municipale*, le projet de renouvellement de l’usine du Syctom prévoit, pour rappel, l’investissement de deux milliards d’euros. Une somme consacrée d’une part à la reconstruction de l’usine d’incinération (Unité de valorisation énergétique – UVE) à l’horizon 2023, et d’autre part, à la mise en place d’une Unité de valorisation organique (UVO : tri des biodéchets) pour 2027.

Lors de sa visite au ministère, Philippe Bouyssou, accompagné de deux opposantes au projet (Anne Connan du collectif 3R et Sabrina Sebaihi, pour le groupe EELV), s’était dit attaché à ce que « toutes les parties prenantes au débat puissent être représentées ». Fidèle à cet engagement, la Ville organisera donc un large débat contradictoire sur la question dans les semaines à venir, et notamment sur la partie UVO. Par ailleurs, depuis le 22 mai et jusqu’au 25 juin, l’État procède à une enquête publique sur la future usine d’incinération. Un registre est mis à la disposition des habitants qui souhaitent s’exprimer, en mairie et sur le site internet de la ville, et une réunion publique est organisée le 14 juin.

Florian Guéguen

* Les groupes Europe Écologie Les Verts et Convergences citoyenne ivryenne s’y opposent.

Permanences de l’enquête publique : les 6 juin (13h30 - 16h30), 14 juin (14h - 17h) et 25 juin (14h15 - 17h15).
Réunion ouverte à tous sur l’enquête publique : le 14 juin, à partir de 19h30, à l’Espace Robespierre (2 rue Robespierre).

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • 3
  • U
  • H
  • 3
  • 7
  • G
  • D
  • 3

*Champs obligatoires