logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > « Un positionnement pas une posture » Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

« Un positionnement pas une posture »

Le 20 octobre, le conseil municipal a adopté un vœu, présenté par le groupe Europe Écologie Les Verts (EELV), s’opposant au projet de reconstruction de l’usine de traitement des déchets du Syctom. Le maire Philippe Bouyssou revient sur les conséquences de ce vote et les actions qu’il va initier.

Cadre de vie, Démocratie locale

« Un positionnement pas une posture »© Mairie d'Ivry sur Seine - Fréderic Iriarte

Le prochain conseil syndical du Syctom se tiendra le 9 décembre. Quel impact aura le vœu adopté par le conseil municipal ?

Philippe Bouyssou : Le conseil syndical doit se prononcer sur le lancement de la première tranche de travaux. La reconstruction de l’usine du Syctom me semble nécessaire. Mais je suis respectueux de la démocratie. Je ne pourrais donc que voter contre, pour aller dans le sens de ce que le conseil municipal a adopté. Cependant, j’ai l’intention de proposer un report afin que chacune des quinze Villes, dont les déchets sont traités à Ivry, prenne formellement position sur le projet. Je me suis d’ores et déjà adressé aux maires et aux présidents des trois territoires (T10, T11 et T12) à qui la compétence de la gestion des déchets sera transférée en janvier.

Comment avez-vous réagi face au vote de ce vœu ?

PB : Avec étonnement et irritation. Les groupes d’opposition ont voté contre la reconstruction alors que ce sont les socialistes et la droite qui ont tour à tour dirigé le Syctom et soutiennent le projet d’une nouvelle usine. Les conseillers municipaux du groupe socialiste et de l’Alternative pour Ivry ont agi sans cohérence avec ce que porte leur famille politique. C’est un vote d’opportunité, de nature politicienne. Sur ce sujet, il faut un véritable positionnement, pas une posture.

Pour ses opposants, la reconstruction de l’usine contreviendrait aux objectifs de loi de transition énergétique (réduction des déchets, recyclage…). Qu’en dites-vous ?

PB : Je veux rencontrer la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, afin d’obtenir la position du gouvernement sur la compatibilité du projet du Syctom avec la loi de transition énergétique (LTE). Je précise que la future usine incinérera moitié moins de déchets que l’actuelle. Et le projet prévoit une certaine réversibilité : si nous parvenons, et Ivry se veut modèle sur ce point, à réduire suffisamment les déchets à la source comme le veut la LTE, les fours serviront à brûler de la biomasse permettant de poursuivre ainsi l’alimentation du réseau de chauffage urbain. Il faut considérer cette problématique dans sa globalité, sa technicité et sur la durée. Et ne pas simplifier à outrance.

Propos recueillis par Thomas Portier

Lire le courrier adressé aux quinze maires du bassin versant

Lire le courrier adressé au président du Syctom

Lire la lettre adressée à la ministre de l’Environnement

En savoir plus sur le projet de nouvelle usine

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères et les 1 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • C
  • C
  • L
  • I
  • Y
  • 1
  • 9
  • N

*Champs obligatoires