logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Vertiges de l’amour Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Vertiges de l’amour

Le Centre dramatique national du Val-de-Marne - Théâtre des quartiers d’Ivry propose du 20 février au 12 mars Vertiges de Nasser Djemaï. Une fable drôle et cruelle qui relate le retour d’un jeune homme au sein du clan familial et le malaise que cela réveille.

Culture

Vertiges de l’amour© Jean-Louis FernandezLe personnage central de Vertiges, à la recherche d’équilibre, va vivre un drame familial intense.

Après plusieurs années d’absence, Nadir décide de se rapprocher des siens pour s’occuper de son père, dans cet environnement qui lui est à la fois familier et étranger. Car la cité qui l'a vu grandir s'est dégradée, abîmée par la paupérisation, le chômage et l'immobilisme. Son retour va s’avérer douloureux, le faisant replonger dans la complexité des liens familiaux, jusqu’à presque l’engloutir.

« Je raconte une histoire universelle : celle de ces enfants qui ont quitté le foyer familial pour se réaliser en tant qu'être humain et qui reviennent à un moment donné auprès de leurs proches », explique Nasser Djemaï, 45 ans. Né lui-même en France, l’auteur et metteur en scène, qui fut comédien à ses débuts, a d’abord vécu dans la campagne grenobloise, avant que sa famille n’emménage dans une cité. Mais son récit ne s’adresse pas qu’aux enfants issus de familles immigrées. Pour lui, « ce décalage concerne aussi les familles d’ouvriers ou d’agriculteurs : le retour produit toujours des chocs d'imaginaire ».

Son personnage principal est ainsi pris dans des incompréhensions : ressurgissent dès lors les fantômes du passé et du présent. « Cette histoire contient une part métaphysique, car des scènes de cauchemars finissent par envahir Nadir, jusqu'à l'explosion complète. Ce n’est qu’à partir de là que la reconstruction va vraiment pouvoir s'opérer », souligne l’homme de théâtre, qui parle volontiers d’une « fable ». « Le théâtre, domaine de la poésie et du langage, permet justement de travailler sur des fables intemporelles et universelles », conclut Nasser Djemaï, qui veut rester optimiste, convaincu que des mondes parallèles peuvent se rejoindre, « grâce à l'amour et à la bienveillance ».

Daniel Georges

Vertiges, du 20 février au 12 mars. Centre dramatique national du Val-de-Marne - Théâtre des quartiers d’Ivry : Manufacture des œillets, 1 place Pierre Gosnat. 01 43 90 11 11.

En savoir plus

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • Z
  • L
  • C
  • 4
  • C
  • M
  • A
  • D

*Champs obligatoires