logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > L’épais livre rouge Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

L’épais livre rouge

L’historien Emmanuel Bellanger écrit Ivry banlieue rouge. Capitale du communisme-XXème siècle. Une histoire politique singulière dans la France urbaine du XXe siècle.

Culture

L’épais livre rouge© Mairie-d'Ivry-sur-Seine - David MerleLe 1er avril 2016 était lancée à la librairie Envie de lire la souscription du livre « Ivry banlieue rouge ».

Bio express

1972
Naissance à Saint-Denis

2004
Thèse d’histoire Administrer la banlieue municipale (1880-1950).

2007
Co-directeur avec Annie Fourcaut de Paris/Banlieue, conflits et solidarité (éd. Créaphis).

2008
Entre au Centre d’histoire sociale du XXe siècle à l’Université Paris I. Co-directeur avec Jacques Girault de Villes de banlieues. Personnel communal et politiques municipales en région parisienne au XXe siècle (éd. Créaphis).

Depuis 2012
Co-rédacteur en chef de la revue Métropolitiques.

2013
Co-directeur avec Julien Mischi de Les territoires du communisme (éd. Armand Colin).

2014
Co-directeur avec Julia Moro de Le Val-de-Marne. Anthologie 1964-2014 (éd. de l’Atelier).

Quelle est l’ambition de votre livre ?

L’ambition de cet ouvrage de plus de cinq cents pages est d’éclairer l’histoire nationale, voire internationale, sous l’angle de l’histoire communale. Ivry se prête à l’exercice parce que dès les années 30, elle devient la capitale du communisme français personnifiées par deux figures emblématiques : Maurice Thorez et Georges Marrane. Le premier, « Maurice », secrétaire général du PCF et député de la circonscription d’Ivry, est l’incarnation du culte de la personnalité jusqu’à sa mort en 1964. Le second, « Georges », maire d’Ivry pendant quarante ans et président du conseil général de la Seine, est l’inventeur du « communisme municipal » dans un contexte marqué par un anticommunisme virulent.

À qui s’adresse-t-il ?

De la Belle époque aux années 1980, je raconte l’histoire de la transformation d’une ville, de l’émergence d’un modèle et d’une aventure politique, celle de la banlieue rouge. Ce récit répond aux critères que l’on attend d’un ouvrage scientifique, le croisement des sources et la distance critique, mais il doit aussi être accessible et agréable à lire. Je souhaite que tout le monde puisse s’en saisir. Ce n’est pas un livre militant ni une hagiographie. Je reviens aussi sur les angles morts de l’histoire ivryenne : le bouleversement engendré par le pacte germano-soviétique (1939), l’attachement passionné à l’URSS ou la crise urbaine et sociale liée à la désindustrialisation. Depuis quatre ans, je travaille sur ce livre porté par les archives municipales, la librairie Envie de lire et Créaphis, le principal éditeur d’histoire urbaine en France.

Quelle est la spécificité d’une ville de la banlieue rouge ?

Les villes de la banlieue rouge, dont Ivry a été le modèle, entendent mettre en œuvre des politiques sociales innovantes qui doivent panser les maux du XXe siècle : l’habitat, la santé… D’autres municipalités, y compris conservatrices, se sont inspirées de certaines de ces politiques. C’est le cas de deux réalisations qui ont fait la fierté de la ville : les colonies de vacances, dont l’ouverture des Mathes marque l’avènement en 1928, et le logement social. C’est à Ivry qu’a lieu l’une des premières expérimentations à grande échelle des habitations à bon marché (HBM), quand Venise Gosnat était à la tête de l’Office d’HBM.

Ce qui distingue véritablement une ville rouge d’une autre ville, c’est aussi la volonté de promouvoir une sociabilité militante hégémonique, de l’enfance au troisième âge, pour encadrer et transformer l’espace communal.

Propos recueillis par Thomas Portier

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • X
  • I
  • H
  • 5
  • 6
  • F
  • L
  • Z

*Champs obligatoires