logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Hélène Langevin-Joliot au lycée Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Hélène Langevin-Joliot au lycée

Physicienne, Hélène Langevin-Joliot, 89 ans, est la petite-fille de Pierre et Marie Curie et la fille d’Irène et Frédéric Joliot-Curie. Elle est également membre du conseil scientifique d’Ivry. À l’invitation du lycée Romain Rolland, elle a rencontré une centaine d’élèves le 23 février.

Culture

Hélène Langevin-Joliot au lycée© Mairie-d'Ivry-sur-Seine - David MerleDebout, au micro, la physicienne Hélène Langevin-Joliot , 89 ans, a répondu aux questions des lycéens et collégiens ivryens, durant plus de deux heures, le 23 février 2017.

« Est-ce que les femmes pouvaient faire de longues études, avant ? » « Ma grand-mère Marie Curie n’a pas pu poursuivre ses études après le secondaire car l’université était interdite aux femmes en Pologne, son pays d’origine. Elle a alors travaillé comme institutrice dans une famille, avant de se rendre à Paris où elle est entrée à la Sorbonne. »

Durant plus de deux heures, ce 23 février, la physicienne Hélène Langevin-Joliot, 89 ans, s’est prêtée, avec beaucoup d’attention, au jeu des questions et réponses avec les lycéens de Romain Rolland, et des collégiens de Romain Rolland et de Politzer qui étaient également présents. Cette initiative a été organisée par le lycée, un partenariat entre la conseillère principale d’éducation et les enseignants, dans le cadre d’animations éducatives avec des intervenants extérieurs.

Issue d’une famille de chercheurs, la scientifique est la fille d’Irène et Frédéric Joliot-Curie. Ce dernier a d’ailleurs eu son laboratoire de synthèse atomique, équipé d’un immense éclateur de particules, à Ivry-Port. Et elle est aussi la petite-fille de Pierre et Marie Curie. Tous deux furent récompensés par des prix Nobel, Marie en reçut deux notamment (en 1903 et 1911), pour ses travaux sur la radioactivité. Chercheuse au CNRS, aujourd’hui à la retraite, Hélène Langevin-Joliot est membre du conseil scientifique d’Ivry, une instance consultative et indépendante.

« La science est un domaine passionnant, il y a toujours de nouvelles voies à explorer, et les chercheurs ne sont pas des extra-terrestres ! C’est ce que j’ai essayé de transmettre à ces jeunes, explique l’octogénaire, enthousiaste. Par ailleurs, on dit souvent que les femmes doivent rattraper les hommes dans certains secteurs où elles sont peu présentes mais il faut aussi que les hommes rattrapent les femmes, par exemple dans le domaine de la santé ! »

Après la rencontre, les élèves mais aussi les enseignants viennent faire une photographie avec leur invitée, dédicacer un livre, poser une dernière question.

« C’était très intéressant de pouvoir parler avec une personnalité aussi importante, ça donne envie de s’engager dans des études scientifiques, surtout quand on aime déjà ça comme moi ! », confie Liliana, 16 ans

« Ce regard sur le passé, les progrès scientifiques qui ont été effectués au cours des dernières années, tout cela a été très instructif, je ne savais pas non plus qu’il y avait eu autant de discriminations envers les femmes ! », commente Antoine, 16 ans.

D’autres échanges avec Hélène Langevin-Joliot devraient être programmés par le lycée, avec d’anciens élèves ou de futurs, tels ceux des écoles Langevin et Joliot-Curie qui portent le nom d’illustres scientifiques. Pour poursuivre le dialogue  intergénérationnel…

Catherine Mercadier

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 1 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • 7
  • M
  • X
  • 5
  • 6
  • Y
  • L
  • U

*Champs obligatoires