logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Ménage de printemps Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Ménage de printemps

Gants, poubelles et chasubles fluo. Ce 25 mars, une cinquantaine d’habitants se sont retroussé les manches, aux côtés d’agents du nettoiement et d’élus. C’était la troisième Journée citoyenne de la propreté qui s’est déroulée au Petit-Ivry.

Cadre de vie

Ménage de printemps© Mairie d'Ivry - Frédéric Iriarte

«Regardez tout ce qu’on trouve au milieu de ces belles fleurs: des cannettes, des gobelets, et beaucoup de mégots! Une vraie poubelle!» Les mains protégées par des gants, Dominique, 66 ans, retire les détritus qui ont été jetés dans un bac de jonquilles, à l’angle de l’avenue Maurice Thorez et de la rue Pierre et Marie Curie.

Comme une cinquantaine d’habitants, elle participe à la troisième Journée citoyenne de la propreté organisée par la municipalité ce samedi 25 mars. Une initiative qui rassemble le temps d’une matinée des Ivryens, des agents du service municipal d’entretien des espaces publics, ainsi que des élus dont le maire Philippe Bouyssou qui a déclaré: «La propreté est l’affaire de tous, je salue tous ceux qui sont engagés dans cette mission.» Étaient aussi présents l’adjoint au maire en charge de l’écologie urbaine Stéphane Prat et la conseillère municipale déléguée au quartier Jeanne Zerner. À noter encore l’implication d’une association indienne Sham Stanam JI.

Après le Centre-ville et Ivry-Port en 2016, l’objectif était de briquer tous ensemble le Petit-Ivry, entre les places Jean Ferrat et du général de Gaulle. «Au comité de quartier Louis Bertrand, la question de la propreté revient souvent, poursuit Dominique. Mais on ne peut s’en tenir qu’aux doléances, il faut aussi agir, voilà pourquoi je suis ici!»

«Il y a un gros travail de pédagogie à faire dès la maternelle, et sous différentes formes, ce type d’initiative en fait partie, analyse pour sa part Nathalie, 53 ans, infirmière, armée d’une longue pince pour saisir mégots et mouchoirs laissés sur le sol. Il faut réapprendre des gestes basiques de respect de notre environnement, par exemple ne pas encombrer les corbeilles de rue en y jetant ses propres poubelles.»

Chemin faisant, les idées fusent, souvent partagées entre habitants et professionnels: installer des cendriers à proximité de chaque café, verbaliser les artisans qui déchargent leurs gravats dehors ou encore indiquer sur les colonnes enterrées qu’il faut bien plier les cartons pour les insérer à l’intérieur...

Àgir à son échelle

Mais au-delà de quelques aménagements, l’appel à plus de civisme est le constat auquel chacun aboutit. «Certaines personnes nous disent: «Je jette dans la rue car je paie des impôts, c’est à vous de ramasser!» Mais les impôts ne servent pas à payer le manque de respect!», s’indigne Khalid Lheimeur, responsable du nettoiement pour le Petit-Ivry où dix-sept agents sont rattachés. Sans ce problème, tout serait nickel car nous avons les moyens humains et matériels pour remplir notre mission. »

Un peu avant midi, tout le monde se retrouve place du général de Gaulle pour partager son expérience et le verre de l’amitié. «C’est intéressant de faire partager nos contraintes aux habitants mais il en faudra encore beaucoup d’autres des initiatives comme celles-ci pour changer les mentalités,» explique Jean-Luc Rodary, agent d’entretien à pied et sur machine. Domicilié à Ivry-Port, Rémi, 22 ans, étudiant, se dit satisfait de sa matinée. Il a déjà participé aux deux précédentes Journées citoyennes de la propreté. «À notre échelle, nous pouvons tous faire quelque chose, affirme-t-il avec conviction. Nous sommes responsables de notre rue et de notre quartier et au-delà de notre ville, de notre planète!» Une belle conclusion, à méditer!

Catherine Mercadier

Signaler un dépôt sauvage, savoir où déposer ses déchets, prendre un RV pour le ramassage des encombrants…

Ménage de printemps

  • 01-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    Démarrage de la Journée citoyenne de la propreté place Jean Ferrat le 25 mars. Le maire Philippe Bouyssou salue les participants, avec Stéphane Prat, adjoint au maire en charge de l’écologie urbaine (à ses côtés).
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 02-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 03-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 04-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 05-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 06-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    Jeanne Zerner, conseillère municipale déléguée au Petit-Ivry et Philippe Bouyssou.
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 07-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 08-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 09-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 10-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 11-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte
  • 12-journee_proprete-petit_ivry-1024-Frederic_Iriarte.jpg
    © Mairie d'Ivry - Frederic Iriarte