logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Géothermie: c’est dans les tuyaux ! Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Géothermie: c’est dans les tuyaux !

L’énergie issue de la géothermie va, d’ici la fin du mois d’avril, alimenter en chauffage et eau chaude douze mille équivalents-logements et dix-huit équipements publics. Chaud devant !

Cadre de vie

Géothermie: c’est dans les tuyaux !

À la fois prouesse technique et haute valeur écologique, la géothermie s’installe durablement à Ivry. L’énergie d’une eau naturellement chaude, puisée à plus de 1 800 mètres de profondeur, arrive désormais au domicile de nombreux Ivryens.

Cet événement, qui s’inscrit pleinement dans l’objectif du Plan climat-énergie territorial, vise à réduire de 10 % les émissions de gaz à effet de serre sur la commune, notamment en ayant moins recours aux énergies fossiles.

Les travaux pour raccorder les chaudières du centre-ville et de la cité Pierre et Marie Curie (PMC) aux puits de géothermie de la rue Galilée n’auront échappé à personne. Cette phase est quasi terminée. Il ne reste qu’à équiper une vingtaine de mètres sous la place Gambetta afin d’alimenter les nouveaux bâtiments d’Ivry-Port sud. Ce qui devrait être fait en cours d’année.

Depuis la mi-mars, les équipements géothermiques sont testés afin de vérifier leur fonctionnement. Après la mise en route à froid, le nettoyage des filtres et un tas d’autres opérations techniques nécessaires, l’échange thermique est lancé. L’eau géothermale étant corrosive, elle circule en circuit fermé : seule sa chaleur est utilisée pour chauffer l’eau des réseaux qui iront fournir les bâtiments en énergie.

Après la mise en route du réseau vers la chaudière PMC qui alimente notamment le Plateau, c’est au tour de celle de Casanova et du centre-ville vers le 3 avril, puis de nouveau PMC autour du 10 avril. Ces phases de test devraient durer à chaque fois trois jours. Elles ont pour objectif d’effectuer les réglages et de vérifier la sécurité de l’ensemble. Conséquences possibles du basculement d’un système (les anciennes chaudières à gaz) à l’autre : des perturbations quant à la fourniture d’eau chaude (ou suffisamment chaude) et de chauffage. Celles-ci ne devraient pas dépasser quatre heures en journée assurent les délégataires de service public Géotelluence et Énergivry.

À partir de la mi-avril seront mises en service combiné la géothermie et la vapeur issue de la CPCU, la Compagnie parisienne de chauffage urbain. Cette dernière est une source de chaleur d’appoint utilisée lors d’opérations de maintenance ou de périodes de grand froid.

Vertueuse, cette énergie issue du sous-sol est également, comparativement au gaz, moins chère. Tout le monde y trouve son compte, la planète aussi.

Ahmed Talbi

Plus d’infos

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères et les 2 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • X
  • X
  • 8
  • X
  • 5
  • A
  • U
  • E

*Champs obligatoires