logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Trois fois Méditerranée Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Trois fois Méditerranée

Avec Archipel Méditerranées, le théâtre Antoine Vitez programme trois spectacles pour aller à la rencontre des arts, mythes et sociétés des peuples qui bordent la « Mare Nostrum ».

Culture

Trois fois Méditerranée© Yosri DahoithiDans « Ouled Jellaba », le chorégraphe Rochdi Belgasmi rend hommage aux danseurs travestis dans la Tunis des années 20.

Berceau de civilisations et de cultures, enjeu géopolitique depuis toujours, la Méditerranée est aujourd’hui aussi le symbole tragique des crises migratoires.Le lieu où tentant de gagner l’Europe sur des esquifs de fortune des milliers de personnes trouvent la mort chaque année. Depuis plusieurs années, le théâtre Antoine Vitez, avec ses partenaires *,programme spectacles et débats dans le cadre d’Archipel Méditerranées. « Rejet des réfugiés, fermeture des frontières, replis identitaires... mais aussi, dans le même temps, nouvelles solidarités, nouvelles formes de lutte, instauration de nouveaux espaces publics citoyens : nous sommes face à l’urgence de rassembler artistes et populations pour construire ensemble de nouveaux signes qui permettent et accompagnent la transformation de la société et des modes de vie », écrivait le directeur du théâtre Christophe Adriani pour poser les enjeux de cette action.

Ainsi du 9 au 11 novembre, trois spectacles sont proposés pour contribuer aux débats d’actualité associant des chercheurs friands d’université populaire.

Le premier, TriumVirus propose un théâtre politique évoquant la crise grecque. La compagnie Point de fuite convoque textes de Nina Villanova, Franz Kafka, John Cassavetes ou Victor Hugo pour offrir une sorte de réponse à l’austérité. Le spectacle sera suivi d’une conférence et discussion bord plateau avec Nina Villanova, dramaturge, actrice et metteure en scène de TriumVirus, et avec Alexis Cukier, docteur en philosophie politique à l’Université Nanterre Paris-Ouest.

Dans Ouled Jellaba, Rochdi Belgasmi ressuscite la figure d’un très populaire danseur travesti du Tunis des années 20, époque où les femmes n’avaient pas le droit de danser en public. Sublime solo, par lequel le chorégraphe-interprète interroge les tabous liés au genre dans la danse et la société tunisienne. Le spectacle sera suivi d’une discussion avec le danseur et Hélène Marquié, maîtresse de conférences en études de genre à l’Université de Paris 8, spécialisée en danse, et également chorégraphe de danse contemporaine.

Le week-end Archipel Méditerranées s’achèvera avec Corps en désordre, un spectacle de danse issu de stages artistiques croisés, en France et en Tunisie. Après la représentation, Hélène Marquié présentera « Le corps à corps de la danse et du genre », une conférence sur la danse et la manière dont elle participe activement aux questions sociales et d’actualité.

Thomas Portier

* La Cie Théâtrale de la Cité, Association Convergences, Le Théâtre El Hamra de Tunis et son centre de formation ARAFCENTER, l’ISAD de Tunis, l’auteur dramatique Gérard Astor, l’universitaire Adel Habbassi, la Compagnie Trafic de Styles et la Compagnie Camargo. Avec le soutien de la Région Ile-de-France.

TriumVirus, le 9 novembre à 20h.
Ouled Jellaba
, le 10 novembre à 20h.
Corps en désordre
¸le 11 à 20h (entrée libre)

Théâtre Antoine Vitez : 1 rue Simon Dereure. 01 46 70 21 55.
theatredivryantoinevitez.ivry94.fr

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • I
  • G
  • X
  • 4
  • N
  • 3
  • L
  • D

*Champs obligatoires