logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Poésie à écouter et à vivre Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Poésie à écouter et à vivre

Nuit de la poésie le 17 novembre au théâtre Antoine Vitez et rencontre avec des auteurs colombiens le 21 à la médiathèque. Tel est le programme ivryen de la 14e édition de la Biennale internationale des poètes du Val-de-Marne.

Culture

Poésie à écouter et à vivreLa 14e édition de la Biennale internationale des poètes du Val-de-Marne déclare l'« état d'urgence poétique » du 16 au 21 novembre prochains. Cette manifestation risque d’être la dernière faute de financements publics.

« La jeune poésie colombienne est souvent liée à la vie politique, d'où un désespoir, une noirceur que l'on retrouve aussi dans la jeune poésie grecque par exemple », remarque Nelly George-Picot, coorganisatrice de la 14e Biennale internationale des poètes du Val-de-Marne. Le 21 novembre prochain, dans le cadre de l’édition qui débutera le 16 novembre, la médiathèque du centre-ville accueillera dans sa petite salle trois poètes colombiens – Camila Charry Noriega et Ronald Cano, figures de proue de la nouvelle génération, et la poétesse et éditrice Myriam Montoya. Au programme, des récitations de leurs poèmes en espagnol, suivies de leurs traductions en français et d'échanges avec le public.

« La jeune génération colombienne de poètes et poétesses, touchée par la violence, parfois la cruauté, fait preuve d'une très grande sensibilité. J'ai beaucoup d'espoir en les fruits que leur travail va porter », s'émeut Myriam Montoya, qui s’apprête à éditer une anthologie de poésie colombienne contemporaine. Clin d’œil à l'année France-Colombie, ce rendez-vous est surtout l'occasion de faire la lumière sur une poésie sombre, parfois crue, mais non dépourvue d'éclat.

Sarah Gyé-Jacquot

Nuit des nouvelles écritures avec une quinzaine de jeunes poètes français ainsi que deux auteurs colombiens et brésiliens : Lucas Guimaraens et Camilla Charry.
Vendredi 17 novembre de 19h à 1h du matin.
Théâtre Antoine Vitez : 1 rue Simon Dereure. 01 46 70 21 55.

Rencontre-lecture avec des poètes colombiens
Mardi 21 novembre à 19 h à la petite salle de la médiathèque : 152 avenue Danielle Casanova.
01 56 20 25 30. La rencontre sera suivie d'un apéritif.

Tout le programme de la Biennale ici. 

Réagissez à cet article

Soyez le premier à réagir à cet article

Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 2 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • 4
  • R
  • C
  • T
  • B
  • B
  • F
  • 3

*Champs obligatoires