logo du site d'Ivry ma ville. Ivry94.fr

Réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Délégation en Palestine Zoomer Dézoomer Imprimer Facebook Twitter Transfèrer à un ami

Délégation en Palestine

Une centaine d’élus français – dont trois adjoints au maire ivryens- se rendront en Palestine du 18 au 23 novembre dans le cadre d’une visite officielle de solidarité avec le leader palestinien Marwan Barghouti emprisonné depuis 2002.

Société

Délégation en PalestineLa Cisjordanie en Palestine où sont situés le village de Jifna et le camp de Jalazone avec lesquels Ivry a tissé des liens de coopération.

« Marwan Barghouti est un député palestinien, un leader charismatique, en prison depuis quinze ans suite à un jugement arbitraire, rappelle avec force Séverine Peter, adjointe au maire en charge des relations internationales. Comme d’autres municipalités françaises, nous l’avons désigné citoyen d’honneur, et toutes ces communes forment un réseau qui a décidé d’organiser un voyage de solidarité en Palestine. »

Cette initiative se déroulera du 18 au 23 novembre, en partenariat avec l’Association pour le Jumelage entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes françaises (AJPF). Près de cent élus, essentiellement de gauche, y prennent part : des maires, députés, sénateurs...

Trois représentants ivryens en font partie : Séverine Peter, adjointe au maire en charge des relations internationales, Atef Rhouma, adjoint au maire en charge de la petite enfance et Sabrina Sebaihi, adjointe au maire en charge de la prévention et de la tranquillité publique.

Au programme : un visite en prison de Marwan Barghouti, des rencontres avec des députés de la Knesset - le Parlement de l’État hébreu - et des membres d’organismes internationaux (agences de l’ONU, comité international de la Croix Rouge). La délégation assistera aussi à des concerts d’artistes palestiniens favorables à la libération de Marwan Barghouti et des détenus politiques. On estime qu’ils sont près de 6500 à être incarcérés en Israël.

« L’objectif est de continuer d’interpeler l’État français et de sensibiliser l’opinion sur les conditions de détention des prisonniers politiques palestiniens, privés par exemple de droit de visite ou d’accès au courrier, poursuit l’élue. Il s’agit bien sûr de demander leur libération, préalable à la résolution du conflit israélo-palestinien, ainsi que la création d’un État palestinien aux côtés de l’État israélien. »

Les trois élus ivryens se rendront également dans le village de Jifna et le camp de Jalazone (Cisjordanie) avec lesquels Ivry a engagé des partenariats depuis longtemps.

Catherine Mercadier